MALI

 

Présence dans le pays:

» AVSF

» VSF Belgique

» VSF Suisse

 2018 EN CHIFFRES:

18

Projets

 


 155.508

Bénéficiaires directs

 


 414.817

Animaux traités 

 


230

Agents Communautaires en Santé Animale formés 

 


 4.119

Animaux distribués aux foyers pauvres

 

Avec 1,24 million de km², le Mali est l’un des plus grands pays du continent africain. Située en Afrique de l’Ouest, cette république compte 17,6 millions d’habitants.

L’économie malienne est largement basée sur l’agriculture, dont le potentiel est énorme. La FAO estime en effet que la superficie des pâturages avoisine les 30 millions d’hectares. Seul un tiers est exploité, en raison notamment du manque d’accès à l’eau et de pertes causées par le piétinement, les feux ou encore l’érosion des parcours.

Extrêmement touchées par la rareté des ressources, les régions rurales sont également celles qui concentrent l’essentiel de la population du Mali, dont 80 % dépend de l’élevage. Ce dernier est soumis à de nombreuses contraintes : parmi celles-ci figurent les maladies du bétail, des infrastructures insuffisantes en termes de de production et de santé animales, ou encore la faible capacité des acteurs des filières de viande et de lait du au manque d’infrastructures et d ematériel de transformation.

Aux difficultés économiques s’ajoute depuis quelques années l’insécurité, qui frappe tout particulièrement le nord du pays. Les habitants des régions septentrionales fuient vers le sud ou vers les pays voisins afin d’échapper à l’insécurité.

Toutes les activités des membres de VSF International au Mali se basent sur l’implication forte des organisations paysannes, des services techniques de l’état et des collectivités territoriales. La mise en œuvre des projets se fait soit directement soit avec une assistance technique apportée à des partenaires (ONG locales et internationales, coopératives).

 

Ce que nous faisons :

 

  • Appuyer les organisations d’éleveurs et les autorités locales à concevoir et à mettre en œuvre des plans concertés pour le développement pastoral : gestion de l’eau et des parcours, sécurisation des itinéraires de transhumance, régénération des ressources fourragères, création de marchés de bétail.
  • Soutenir les coopératives locales qui fournissent des produits laitiers sur le marché en améliorant l’hygiène pendant la traite et la transformation, les services aux éleveurs et la santé animale, et en développant des points de collecte du lait, des mini-laiteries et des points de vente dans la ville.
  • Améliorer la production animale, la production végétale et céréalière et aider à la création de plus de 170 coopératives pour l’utilisation d’équipements agricoles.
  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre par l’installation des biodigesteurs alimentés par le fumier des bovins.
  • Programmes post-urgence : réhabilitation des points d’eau et des puits, aide alimentaire, sécurisation des récoltes agricoles.
  • Mettre en oeuvre l’approche One Helath par la prestation des services mobiles de santé animale et humaine dans le nord du pays.

Pin It on Pinterest

Share This