SÉNÉGAL

 

Présence dans le pays:

» AVSF

» VSF Italie

 2018 EN CHIFFRES:

 5

Projets


3.076

Bénéficiaires directs


47.120

Animaux traités


83

Agents Communautaires de Santé Animale formés 


702

Animaux distribués aux foyers pauvres

 

Pays parmi les plus industrialisés d’Afrique, le Sénégal est reconnu par sa tradition démocratique et sa stabilité sociale. Cependant, la volatilité des prix mondiaux du coton et de l’arachide, premiers produits d’exportation, et la hausse des prix des denrées alimentaires importées ont provoqué un large mécontentement et ont affecté directement les populations des campagnes. Certaines sont poussées à un exode rural vers des centres urbains de plus en plus surpeuplés. Cette urbanisation croissante pousse les gouvernements à prendre des mesures de réduction des prix des denrées par la baisse des droits de douane (riz, viande, lait en poudre, …) pour alimenter des consommateurs urbains souvent à bas revenus. Or ces mesures se font au détriment des petits producteurs locaux qui n’arrivent pas à concurrencer les produits importés.

AVSF aide les petits agriculteurs et agro-pasteurs sénégalais depuis plus de 20 ans dans la région de Casamance, dans les prairies de la région de Fatik et dans la savane de Ferlo. VSF Italie soutient une laiterie à Kaffrine.

 

Ce que nous faisons :

 

  • Renforcement des capacités des éleveurs pour la production et la commercialisation du lait et soutien aux laiteries de Velingara (région de Kolda).
  • Soutien à la production agro-pastorale par la création d’unités pastorales, un modèle innovant et efficace pour gérer conjointement les ressources pastorales et autonomiser les organisations d’éleveurs dans la région de Ferlo.
  • Developpement des filières du commerce équitable pour des produits tels que le sésame et les noix de cajou.
  • Renforcement des organisations féminines de producteurs de noix de cajou et de sésame et des organisations d’éleveuses de volailles.
  • Soutien aux mesures d’adaptation aux changements climatique des éleverus grâce à une gestion durable de l’eau et des pâturages, au reboisement, aux services d’informations et à d’alerte précoce.
  • Développement du biogaz à partir de fumier comme moyen d’accès à l’énergie renouvelable en limitant les émissions de méthane et de CO2.

 

 

Pin It on Pinterest

Share This