ÉQUATEUR

 

Présence dans le pays:

» AVSF

 

2018 EN CHIFFRES:

3

Projets


 815

Bénéficiaires directs

Petit pays d’Amérique du Sud, L’Equateur bénéficie de ressources naturelles abondantes et d’une riche diversité ethnique et culturelle. Ce pays à revenu intermédiaire connait un réel dynamisme économique, même si la pauvreté affecte encore un tiers de la population. L’Equateur se caractérise aussi par une agriculture à deux vitesses : un modèle dominant agricole exportateur aux impacts environnemental et social négatifs et une agriculture paysanne fondamentalement tournée vers l’alimentation du pays. Celle-ci fait face à des conditions particulièrement difficiles d’accès à la terre, à l’eau, au crédit ou aux marchés, et ne bénéficie pas toujours d’appuis significatifs de l’Etat.

Depuis 1983, AVSF coopère avec les organisations paysannes et indigènes pour le développement d’innovations dans la gestion durable des ressources naturelles et des territoires ruraux, et une meilleure valorisation des produits paysans. En combinant des projets locaux d’appui à des organisations paysannes et leurs réseaux, et des travaux nationaux de recherche et formation, AVSF contribue à la formulation de politiques publiques de soutien à l’agriculture paysanne.

AVSF est actif dans la région de Pasto au nord de l’Équateur (limitrophe de la Colombie), dans la région andine (provinces de Riobamba et Pichincha) et sur la côte (provinces d’Esmeraldas et de Manabí).

 

Ce que nous faisons :

 

  • Défendre l’accès des paysans aux ressources naturelles et renforcer les méthodes de production durables ;
  • Appuyer la construction ou réhabilitation de systèmes d’irrigation gérés par les communautés de la région Andine ;
  • Soutenir les petites exploitations dans la transition vers l’agro-écologie et l’agriculture biologique ;
  • Faciliter l’accès au marché des exploitations familiales par le renforcement des coopératives de producteurs de lait, de fromage et de fruits (marché local) et de quinoa et de cacao (marché international dans le cadre du commerce équitable) ;
  • Soutenir la création d’une autorité nationale au sein du Ministère équatorien de l’agriculture pour la gestion des circuits courts d’approvisionnement ;
  • Aider les organisations de petits exploitants impliqués dans le commerce équitable à obtenir une meilleure reconnaissance de la part du gouvernement;
  • Reconstruction des infrastructures agricoles après le séisme.

 

Pin It on Pinterest

Share This