CAMBODGE

 

Présence dans le pays:

» AVSF

2018 EN CHIFFRES:

 3

Projets


 2.251

Bénéficiaires directs


 39.343

Animaux traités


  377

Agents Communautaires de Santé Animale formés 

Malgré les atouts que représentent la production de riz et la croissance du tourisme grâce surtout au site d’Angkor, le Cambodge reste pourtant l’un des pays les moins avancés du monde en termes de développement. Plus de deux décennies de guerre civile, surtout sous le régime Khmer Rouge, ont ravagé les infrastructures, décimé la population et laissé des souvenirs douloureux. L’agriculture est le principal secteur d’emploi, mais la production agricole reste très dépendante des conditions et aléas climatiques : inondations ou sècheresses. Les élevages des familles paysannes connaissent des problèmes de maladies contagieuses et subissent la forte concurrence des pays voisins. Depuis plus de 25 ans, AVSF a fait le choix de soutenir les familles paysannes les plus touchées par l’insécurité alimentaire et l’exclusion grâce à des actions concrètes sur l’élevage, la santé animale, le stockage des récoltes, l’accès à l’eau, la production et commercialisation de produits agricoles à haute valeur ajoutée, enfin des activités génératrices de revenus.

AVSF est actif dans les provinces de Pursat, Kampong Chhnang, Kampong Speu, Takeo, Prey Veng et Svay Rieng.

 

Ce que nous faisons :

 

  • Soutien aux familles paysannes les plus touchées par l’exclusion et l’insécurité alimentaire par le biais d’activités concrètes dans l’élevage, la santé animale, l’entreposage des cultures, l’accès à l’eau.
  • Formation d’agents communautaires de santé animale pour offrir des services vétérinaires de proximité aux familles paysannes. Ces agents sont maintenant officiellement reconnus par le gouvernement. Des associations d’assistants vétérinaires ont été créées pour assurer leur pérennité.
  • Promotion de l’approche One Health : sensibilisation aux risques sanitaires, mise en place de mesures de prévention pour protéger la santé humaine et animale et l’envronnement, formation sur l’utilisation et le stockage des medicaments et construction d’infrastructures pour l’élimination des déchets médicaux, campagnes de vaccination contre la rage.
  • Soutien aux activités génératrices de revenus : réparation de petits systèmes d’irrigation, création de banques de riz villageois, maraîchage, création de petits commerces, transformation à petite échelle et diffusion de techniques agro-écologiques.

 

Pin It on Pinterest

Share This