Le commerce au féminin dans la région Afar, Ethiopie

Les femmes impliquées dans la valeur ajoutée de produits d’élevage

Dans la région d’Afar, en Ethiopie, l’ONG Partner to Rural Development (PARD) a mobilisé les femmes dans des coopératives d’épargne et de crédit, de façon à permettre à la communauté de réunir son épargne et de bénéficier de prêts destinés à initier de petites entreprises comprenant le gavage et la commercialisation d’animaux.

Les cinq groupes de femmes des woredas Asayita et Afambo comptent 100 femmes qui ont toutes été formées à la gestion de l’épargne et du crédit, et se trouvent soutenues par des facilités de crédit afin de renforcer la valeur des fonds.

Elles ont acheté 2 à 3 faibles petits ruminants à bas prix – 1’500 à 2’000 birrs par tête – et les ont engraissés durant 3 à 4 mois en utilisant de la nourriture animale produite localement et des traitements reçus des auxiliaires-vétérinaires ruraux.

Ces groupes de femmes ont vendu les animaux en gros dans les marchés de bétail d’Asaita et d’Ayambo pour 4’000 à 4’500 birrs par tête. Les résultats montrent que les plans d’épargne de cette activité ont permis aux membres des groupes de faire un profit de 2’500 birrs par animal et 7’500 birrs par ménage. Grâce à ce profit, les femmes ont remboursé leur prêt comprenant des frais de service de 5% ; le bénéfice net restant leur a permis de répondre aux besoins de leur ménage (nourriture, logement, services d’éducation et de santé, etc.). Ces groupes sont liés à divers secteurs du gouvernement (Bureau de la condition féminine, Bureau de coopération des woredas, etc.) desquels elles reçoivent un appui technique.

Eunice Obala

VSF Germany

Pin It on Pinterest

Share This